Le Big Data au service des entreprises

Maintenant que tout est informatisé, des volumes considérables de données sont récoltés chaque jours. Ces données sont si imposantes qu’il serait impossible à des humains de les exploiter. C’est pour cette raison que le Big Data est apparu, pour traiter ces quantités astronomiques de données qui dépassent de loin les capacités humaines.

Choisir le Big Data

Des entreprises comme Airbus ou la SNCF se sont déjà lancées dans l’aventure et se retrouvent confrontées aux problèmes de base de cette aventure, à savoir le regroupement des données. C’est pourquoi des entreprises comme la startup Big Data Saagie ont eu l’idée de se spécialiser dans ce processus afin d’accompagner des entreprises sur ce long chemin.

Car si le regroupement des données peut déjà sembler être un passage difficile, il faudra encore concevoir les applications pour traiter ces données et pourquoi pas les compléter avec d’autres sources.

Les utilisateurs du Big Data en chiffres

Le Big Data est encore utilisé par une minorité d’entreprises mais cette part augmente rapidement. L’INSEE s’est penché sur le sujet en 2015 et, d’après ses chiffres, environ 11 % des sociétés françaises utilisaient le traitement de données massives.

Il semble donc que cette solution soit, pour le moment, réservée aux grandes structures qui ont le personnel et les finances nécessaires à la mise en place d’un nouveau mode de fonctionnement. Mais ces nouvelles startup spécialisées vont peut être inverser la tendance.

Que faire avec le Big Data ?

Les applications du Big Data sont très nombreuses. Il permet de facilement identifier des tendances ou affiner des critères prévisionnels. Certains vont développer des stratégies marketing poussées ou encore pouvoir adapter leur offre en fonction de l’usage qu’ont les utilisateurs de leurs produits.

D’autres vont développer la fiabilité de leurs infrastructures en optimisant la maintenance prédictive, un système de maintenance qui prévient les pannes grâce à l’analyse des dysfonctionnements passés au lieu de corriger les pannes une fois qu’elles sont déjà arrivée et ainsi économiser du temps d’inactivité à l’entreprise. Il y a presque autant de cas d’usage que de sociétés qui se sont lancées dans l’aventure.

Quelques cas d’usages de maintenance prédictive

La SNCF était une des premières entreprises française à se lancer. Elle a choisit d’utiliser le Big Data pour optimiser ses activités marketing et pour cibler les actions de maintenance du matériel – un système de maintenance prédictive comme décrit plus haut.

Puis GRDF a choisit de l’utiliser pour détecter les compteurs défaillants et identifier les risques d’attrition à l’arrivée d’un nouveau concurrent sur une zone.

Finalement, EDF a déjà mis en place plusieurs cas d’usage, notamment en optimisant sa connaissance clients. Mais l’entreprise a aussi réduit les coûts de maintenance des centrales en exploitant au mieux les données remontées pas les divers capteurs.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *