Comment obtenir un prêt bancaire pour financer sa création de start-up ?

Vous souhaitez être indépendant et lancer votre start-up ? Sachez que l’étape la plus difficile reste la recherche de financement bancaire pour démarrer votre projet. Découvrez ces quelques conseils pour obtenir facilement un prêt bancaire.

Constituer un dossier réaliste : un point clé pour obtenir facilement un prêt bancaire

Il n’est pas facile pour une start-up d’obtenir un crédit immobilier ou un prêt bancaire pour démarrer son activité. Il est donc primordial de bien préparer tous les documents nécessaires à présenter lors de l’entretien avec le banquier, dont le business model. Il s’agit d’un document qui regroupe d’importantes informations sur la start-up et qui permet au banquier de se faire une idée de l’organisation de l’entreprise et de l’environnement dans lequel elle évoluera. Le business model doit développer certains éléments clés du projet tel que le secteur d’activité de la start-up, les produits et services proposés, le type de clientèle visé, l’état de la concurrence et l’organisation du personnel de la start-up. Le dossier de prêt doit aussi comporter un business plan qui justifie les informations données dans le business model à travers des chiffres. Le business plan doit alors présenter un bilan prévisionnel sur 3 ans argumenté par des chiffres tangibles, un plan de trésorerie, un tableau de financement et un compte de résultat prévisionnel. En outre, il ne faut pas oublier de valoriser le professionnalisme et l’expérience du créateur de la start-up et de ses associés. Il est important de savoir que pour que le business plan soit réaliste, il ne faut pas abuser des éloges sur le parcours des dirigeants ni être trop optimiste sur les résultats prévisionnels.

Un crédit immobilier entreprise pour financer l’achat d’un local professionnel pour une startup

Le crédit immobilier entreprise est accordé aux professionnels pour leur permettre de financer la construction, l’extension ou la rénovation de leurs locaux : bureaux, local commercial ou industriel, entrepôt, cabinet médical, terrain, etc. Avant d’octroyer ce type de prêt, l’établissement bancaire procède à l’analyse minutieuse du profil de la start-up afin d’évaluer les risques qu’il prend. Le banquier concentre particulièrement son attention sur la solvabilité de la start-up présentée dans le business plan, en scrutant chaque point du bilan prévisionnel et du compte d’exploitation. Il accorde également de l’importance à la cohérence entre le coût de l’investissement immobilier et la rentabilité de la start-up. Pour ce qui est de l’apport personnel, les établissements bancaires exigent en moyenne une contribution de 20 à 30 % du prix de l’immobilier pour un professionnel. Acquérir son propre local professionnel permettra à la start-up de se défaire des lourdes charges financières générées par le paiement des loyers mensuels. En étant propriétaire de son propre local professionnel, la start-up peut également développer ses activités tout en inscrivant le local dans les actifs de l’entreprise.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *