À cause de Google et Facebook, la publicité digitale est en déclin

Les chiffres de la publicité digitale en 2018 ont été révélés il y a quelques jours et ils sont sans appel : Facebook et Google sont en train de provoquer le déclin de la publicité digitale. Pourquoi ? Parce que les deux géants du Web se partagent un monopole si large qu’il est en train de tuer l’innovation et la concurrence. Ainsi, la publicité digitale finit par être moins utile que la publicité plus classique modernisée.

Le duopole de Facebook et Google sur la publicité

Dans le monde, en 2018, 590,4 milliards de dollars ont été dépensés dans le secteur de la publicité. De cette somme gigantesque, Facebook et Google ont capté, à eux seuls, 144,6 milliards de dollars, soit un tout petit peu moins de 25 %. En 2014, ils n’en avaient capté que 10 % et les spécialistes annoncent déjà que ce pourcentage croîtra en 2019.

Si on se concentre sur la publicité digitale, Facebook et Google captent 56,4 % des sommes dépensées et ils devraient en capter plus de 61 % en 2019. Résultat, les dépenses liées à la publicité digitale en dehors de Facebook et Google seront en déclin pour la première fois depuis la création d’Internet.

Des solutions classiques modernisées plus populaires

Ce déclin de la publicité digitale est aussi accompagné par l’essor de méthodes classiques modernisées comme les autocollants publicitaires que l’on retrouve partout et que toutes les boutiques et les restaurants distribuent désormais à leurs clients pour les transformer en ambassadeurs de la marque via ce geste simple et jouissif de coller un simple autocollant.

Il est difficile de savoir précisément si cet essor participe au déclin de la publicité digitale ou s’il en est plutôt une simple réponse. Effectivement, face à la difficulté pour les entreprises de proposer des services publicitaires ou d’y accéder en dehors de Google, la publicité classique s’est modernisée pour offrir de nouvelles solutions mieux adaptées aux exigences actuelles.

Google et Facebook captent les plus petits budgets

L’avantage de la publicité digitale, c’est qu’elle est très facilement accessible, même pour les petits budgets. Facebook et Google doivent leur duopole à leur capacité à capter ces petits budgets à qui ils proposent des solutions clés en main et facile à gérer. Cependant, cette concentration de petits budgets a également fini par créer le problème du fichage des internautes qui ne semble pas aussi efficace que veulent nous le faire croire les géants du Web.

Résultat, même les petits budgets commencent à pouvoir se tourner vers des solutions alternatives et retournent vers une publicité réelle. Ce mouvement est principalement dû à l’essor de nouvelles solutions publicitaires accessibles aux petits budgets, comme les tracts, les autocollants et d’autres opportunités toujours plus nombreuses.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *