Secteur du BTP : les salaires des cadres revalorisés

Face à la redynamisation du marché, les cadres du BTP sont de plus en plus sollicités. Et comme la demande surpasse l’offre, notamment pour certains profils, les recruteurs n’ont d’autres options que de revoir à la hausse les rémunérations proposées à ces experts.

Une hausse des salaires de 6 % à 10 %

Selon une étude menée par un cabinet de recrutement spécialisé dans le BTP, le secteur de la construction se compte parmi ceux qui ont connu un essor remarquable pour l’année 2017. La croissance du volume de l’activité est de l’ordre de 4,7 % et celle de la construction de logement neuf est de 12,8 %, si on se réfère aux chiffres publiés par la Fédération française du bâtiment.
Cette situation, qualifiée par les spécialistes comme un record depuis une décennie, entraîne une pénurie de la main-d’œuvre. En effet, on a constaté la création de 20 000 postes, dont des emplois à temps plein pour plus de la moitié. Parmi les profils les plus recherchés, les conducteurs de travaux expérimentés viennent en tête du classement. Avec d’autres postes en production, ces derniers font partie de ceux qui profitent le plus de l’inflation des salaires.

Un nouveau contexte auquel l’entreprise doit s’adapter

Les entreprises qui doivent recruter de nouveaux employés font actuellement face à plus de difficultés, en particulier lorsqu’elles sont en quête d’ouvriers polyvalents. Afin de pouvoir séduire les meilleurs profils, celles-ci doivent s’adapter à ce contexte et proposer des rémunérations attractives à l’embauche.
Les recruteurs ont d’ailleurs conscience que les candidats de valeur ont l’embarras du choix. Ils ne peuvent plus s’appuyer sur la position de force qu’ils détiennent depuis des années.
On peut dire tout de même qu’on n’est pas encore au stade de surenchère de salaire, même si la situation est déjà à priori défavorable pour les entreprises de BTP.

Remédier à la pénurie en faisant appel à des salariés étrangers

Outre l’instauration d’une meilleure politique dans la gestion des carrières et des talents (avantages en nature), les entreprises envisagent également de recourir au recrutement de salariés étrangers. Cette solution est pertinente vu la croissance de l’activité du BTP, mais cela ne doit pas impacter négativement le marché de l’emploi en France.
Elles peuvent en outre se pencher sur d’autres solutions comme les avantages en nature pour attirer les meilleurs candidats.
En tout cas, on prévoit déjà une hausse de 2,4 % en termes de volume d’activité pour 2018, ce qui risque encore de créer plus de tensions sur le marché du travail dans le secteur de la construction.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *