Tout savoir sur la formation chauffeur VTC pour exercer ce métier en toute légalité !

Ces dernières années, les entreprises qui proposent des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) ont le vent en poupe. Cela pourrait susciter certaines vocations pour devenir chauffeur VTC chez les jeunes et pourquoi pas pour les personnes qui souhaitent se reconvertir. Cependant, il est indispensable de suivre une formation chauffeur VTC avant de pouvoir exercer ce métier. Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Devenir chauffeur privé : suivre une formation chauffeur VTC

Selon les statistiques publiées par l’INSEE, il s’est créé plus de 550 000 entreprises travaillant dans le secteur des VTC pendant l’année 2014, cela démontre l’intérêt que suscite cette branche d’activité. Pour devenir chauffeur privé, la personne doit posséder un permis de conduire de catégorie B en cours de validité depuis au moins 3 ans. Elle doit en outre détenir une attestation d’aptitude physique qui est délivrée par le préfet.

Suivre une formation chauffeur VTC constitue également l’une des conditions exigées pour exercer ce métier de service. Cette formation d’au moins un trimestre doit avoir lieu dans un centre agréé par l’Etat. Dans le cas contraire, le postulant doit prouver qu’il bénéficie d’une expérience de chauffeur de voiture de transport de personnes d’une année au minimum durant les 10 années qui précèdent le dépôt de sa demande de carte professionnelle. En outre, il doit faire preuve d’une bonne moralité en présentant un casier judiciaire vierge et garantir son honorabilité. Enfin, il lui faut présenter le diplôme « Prévention et Secours Civiques de niveau 1 » qu’il détient depuis au minimum 2 ans.

Obtenir la carte professionnelle pour être chauffeur VTC

Au-delà d’être doté d’une grande courtoisie et du sens des relations humaines, le futur chauffeur VTC doit disposer d’une carte professionnelle après avoir suivi une formation chauffeur VTC initiale. Il lui faut pour cela déposer une demande écrite au préfet du département de son domicile ou au préfet de police de Paris s’il habite la capitale. Il recevra la carte 2 mois au plus tard après le dépôt de sa demande. Il lui faudra ensuite suivre un stage de formation continue tous les 5 ans. S’il arrête son activité, il devra rendre sa carte professionnelle.

Salaire et évolution d’un chauffeur privé

Le chauffeur VTC peut travailler au sein d’une entreprise et dans ce cadre recevoir un salaire mensuel qui tourne autour de 1 800 à 2 000 €. S’il opte pour le statut d’auto entrepreneur, il pourra gagner jusqu’à 3 000 € par mois et même plus. Cependant, il lui faudra disposer de fonds au départ pour la location ou l’achat de son véhicule ainsi que pour son aménagement afin de le rendre conforme aux normes. Si son entreprise prospère, il peut engager d’autres chauffeurs VTC et acquérir d’autres voitures.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *