Le fond de solidarité élargi aux PME qui resteront fermées

Lors de son allocution du 24 novembre, le président de la République Emmanuel Macron a surtout parlé du soutien aux entreprises les plus touchées par la crise économique. En effet, malgré une réouverture possible pour certains commerces, le secteur de la restauration et les boîtes de nuit demeureront fermées jusqu’en janvier.

Une allocution très attendue par les entrepreneurs

Avec cette crise économique et sanitaire, un bon nombre d’entreprises ont été obligées de fermer leurs portes. En effet, le secteur de la restauration, les boîtes de nuit, les salles de sports et les bars ne pourront rouvrir leurs portes que d’ici le 20 janvier 2021 selon les décisions prises par le gouvernement.

Bien évidemment, pour beaucoup d’entrepreneurs, cette décision porte un coup de massue à leur activité. Pour essayer de porter assistance à ces entreprises, l’État propose aux entreprises un fond de solidarité renforcé. Créé en mars dernier, le fonds de solidarité visait en premier les entreprises fermées en leur proposant une aide financière à hauteur de 1 500 euros par mois. Par ailleurs, lors du précédent confinement, ce montant fut notamment très critiqué pour sa faible valeur. C’est dans ce contexte-là que le gouvernement a annoncé une augmentation radicale de son fonds de solidarité à hauteur de 20 % du chiffre d’affaires avec un maximum de 100 000 euros. Le gouvernement souhaite aussi généraliser au maximum cette aide. De plus, cette hausse des aides se combine parfaitement avec une recrudescence des sociétés se spécialisant dans le conseil entreprise pour améliorer au maximum la gestion de cette crise.

PME : des conseils et des aides financières pour gérer la crise

Avec la crise économique et sanitaire, de nombreuses PME sont en crise. En effet, avec l’arrêt brutal des activités et les difficultés financières, de nombreux entrepreneurs se retrouvent dans une situation précaire. Pour pallier les multiples problèmes inhérents à cette crise, des sociétés de conseil existent. En effet, leur action se base sur plusieurs aspects :

  • Gérer des problèmes de trésorerie,
  • Améliorer le développement et la compétitivité,
  • Revoir la rentabilité de l’entreprise,
  • Améliorer l’organisation.

Grâce à tous ces champs d’actions, ces sociétés-là fournissent une aide très importante aux PME afin de gérer cette situation de crise sanitaire et économique. Par ailleurs, elles peuvent même aider à la confection de dossier de financement. De plus, leur assistante passe aussi par des formations et des logiciels de gestion d’entreprise permettant au mieux d’éviter le pire pour une PME, c’est-à-dire le dépôt de bilan.

Article Précédent

Article Suivant

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *